Le fonctionnement d’un générateur d’azote

générateur d'azote

Publié le : 09 mai 20195 mins de lecture

L’azote sous sa forme gazeuse, le diazote présent à 78% dans l’air ambiant, est très utilisé dans diverses industries : Emballage, Agro-alimentaire, métallurgie, laboratoire, électronique, santé, vinification, etc. Ses propriétés (neutre et inerte) permettent de réaliser des gains de performances ou de sécurité dans le processus industriel et d’améliorer la qualité des produits. Ainsi, pouvoir produire un azote conforme à ses besoins spécifiques représente un véritable avantage pour les entreprises du secteur secondaire.

Comment fonctionne un générateur d’azote PSA

Un générateur d’azote PSA prélève l’azote à partir de l’air ambiant : à proprement dire, il le sépare des autres éléments contenus dans cet air. C’est-à-dire du dioxygène, de l‘argon et de divers gaz rares qui le constituent respectivement à hauteur de 21%, de 0,9% et de 0,1%. L’abréviation « PSA » ou « Pressure Swing Adsorption » signifie « Séparation par Pressurisation Alternée », ce qui décrit le procédé par lequel on obtient l’azote :

Un module de pré-filtrage débarrasse l’air des impuretés (comme la poussière) et un compresseur donne le niveau de pression requis par les réservoirs, qui sépareront l’azote des autres gaz. C’est à l’intérieur de ces réservoirs que se déroule l’essentiel du processus : L’air comprimé introduit dans l’un des réservoirs passe par un filtre moléculaire composé de charbon actif. Sous l’effet d’une pression progressivement croissante, le filtre retient les autres gaz mais laisse passer le diazote. Le réservoir est ensuite dépressurisé et libère les gaz absorbés (on parle de régénération), pendant que l’autre réservoir prend le relais. Cliquez ici pour plus d’infos.

À parcourir aussi : Les différents générateurs d’azotes et leurs avantages

Enjeux d’un générateur d’azote

Produire son azote au lieu de l’acheter permet de réaliser des économies considérables dans le processus industriel. Mais l’intérêt d’un générateur d’azote réside également dans la possibilité de s’adapter à des besoins spécifiques propres à chaque secteur industriel et à chaque entreprise. Grâce aux progrès technologiques, il est possible de choisir la pureté et la pression et le débit désirés et d’avoir un contrôle optimal sur ces paramètres. La précision obtenue grâce à la gestion électronique du processus de Séparation par Pressurisation Alternée (qui garantit la stabilité et la continuité du système), permet une meilleure efficience.

Générateur d’azote : dans la pratique

Dans l’industrie, l’azote gazeux est surtout utilisé pour contrer les effets indésirables des réactions de l’oxygène sur les produits ou sur leur processus de production (combustion, rancissement, oxydation etc.) :

Dans la métallurgie, il sert d’atmosphère pour les appareils de découpe au laser et aux les fours servant au brassage et au raffinage des métaux. Ce qui garantit la production d’un métal de meilleure qualité et de finition supérieure.

Dans l’agro-alimentaire, l’Emballage sous Atmosphère Modifiée ou EAM, permet de prolonger la durée de conservation du produit : Le diazote est injecté dans l’emballage à la place de l’air ambiant. Ce procédé peut être appliqué directement dans les structures de traitement, de stockage et dans les conteneurs servant au transport des produits. Ces derniers gardent plus longtemps leur fraîcheur et peuvent être acheminés vers des marchés plus éloignés de leur zone de production.

Il existe encore de nombreuses autres applications industrielles, pour ne citer que la parfumerie, où l’azote sert de gaz propulseur dans les aérosols ; ou encore l’œnologie, où il entre dans le processus de vinification.

Plan du site