Solvant polaire aprotique : Propriétés et avantages

Solvant polaire aprotique

Publié le : 31 mai 20194 mins de lecture

Il existe de nombreux types de solvants différents correspondant à des applications bien précises. Parmi eux, on distingue notamment le solvant polaire aprotique. Derrière cette appellation se cache un produit aux propriétés spécifiques disposant d’avantages intéressants.

De quoi s’agit-il ?

La famille des solvants polaires se subdivise en deux sous-catégorie : les protiques et les aprotiques. Cette propriété se nomme la proticité. Elle désigne la capacité ou non du solvant à libérer des ions d’hydrogène positifs et acides. Les aprotiques ne disposent pas de cette capacité.

Plus connu sous le terme de dissolvant, un solvant polaire aprotique se présente le plus fréquemment sous la forme liquide. Le terme polaire fait référence aux molécules ne partageant pas le nuage électrique de façon symétrique. Concrètement, les deux pôles sont éloignés ce qui permet donc la polarisation des liaisons entre les molécules. Les plus connus de ce type de solvant sont certainement l’eau et les alcools (éthanol et méthanol). Il convient toutefois de préciser que tous deux sont protiques tout comme l’ammoniaque.

Les produits polaires et aprotiques ne possèdent pas la moindre liaison NH (azote et hydrogène) ou OH (oxygène et hydrogène). Ils ne produisent ni interagissent pas avec les protons.

Ils figurent parmi les solvants les plus utilisés dans le monde de l’entreprise. Les plus connus et les plus diffusés sont sans le moindre doute les cétones telles que la butanone ou l’acétone. Dans cette famille, on retrouve également des esters (acétate d’éthyle), des nitriles (acétonitrile), des amines tertiaires (triéthylamine), des sulfoxydes (diméthylsulfoxyde plus connu sous le terme DMSO), des amides N,N disubstitués (DMF) ou encore des hétérocycles azotés (pyridine).

Quelles en sont les principales propriétés ?

Un solvant polaire aprotique présente la spécificité d’être accepteur de liaisons hydrogène (grâce à la présence d’atomes hétérogènes ou hétéroatomes) et, dans le même temps, il ne peut pas être donneur en raison de l’absence d’hydrogène acide.

Un tel composé se limite donc uniquement à former des liaisons hydrogène avec les seuls composés acides. Cette particularité va donc avoir une forte influence sur la solvatation de solutions ioniques transformés par la suite en composés de cations.

À quoi sert-il ?

De part ses propriétés, un solvant polaire aprotique va être utilisé lors du processus de dilution de solutions renfermant des molécules polaires ou ioniques. Grâce aux interactions s’effectuant lors de cette opération, il constitue donc un formidable solvant de cation.

Pour illustrer cet exemple, il faut évoquer l’acétone, un solvant polaire aprotique. Celui-ci, fréquemment utilisé dans le milieu industriel et dans les laboratoires, solubilise très rapidement des espèces organiques. Il est de plus totalement miscible avec l’eau. Il est également à la production de médicaments, de plastiques ou de matières telles que le Bisphénol A.

Plan du site