Défense et sécurité en Bretagne

Publié le : 15 janvier 20193 mins de lecture

En tant que 5ème région industrielle de France, la Bretagne a toujours occupé une place importante dans le secteur maritime et militaire français. Elle s’impose aujourd’hui sur des secteurs leaders de haute technologie et se positionne ainsi comme un acteur majeur de la défense et de la sécurité du pays.

La filière défense et sécurité sur le territoire breton

defense– DGA, Marine Nationale- 2 grands groupes (Thales et DCNS)

– 383 entreprises (50% service et recherche, 50% industrie)
– Le pôle national d’excellence Cyber
– 7 clusters et pôles de compétitivité
– 11 grandes écoles supérieures ou universitaires
– 7 centres de ressource, plateformes et centres techniques
– 47 équipes de recherche

Le secteur de la défense et de la sécurité bénéficie d’un réseau dense et structuré de plus de 500 acteurs, détenant un fort potentiel technologique et humain. Ce réseau dynamique assure le développement de la filière, en étant à l’écoute des enjeux stratégiques de la France. La région compte deux grands donneurs d’ordres industriels : DCNS, groupe leader du naval de défense, et THALES, leader mondial des hautes technologies pour les secteurs de l’aérospatial, du transport, de la défense et de la sécurité.

La Bretagne recense plusieurs bassins de sites militaires de référence

– Bassin de Brest : 1er site de défense française, avec le port militaire de Brest (1er port de la façade atlantique avec près d’un quart de la flotte militaire française), la base navale de Brest, la base sous-marine de l’Ile Longue sur la presqu’île de Crozon, la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic, et celle de Landivisiau.
– Bassin de Lorient : base aéronautique navale de Lann-Bihoué, Fumaco (école des fusiliers marins et des commandos de la marine).
– Bassin de Rennes : 11ème régiment d’artillerie de marine à Saint-Aubin-du-Cormier, 2ème régiment du matériel à Bruz, DGA.
– 3ème régiment d’infanterie de marine de Vannes

Dans le secteur de la construction et réparation navale, la région occupe la 1ère place au niveau national, avec 415 établissements et 8 000 salariés, soit 1/4 des effectifs du pays. La filière défense, qui regroupe 2/3 des emplois, est l’activité dominante du secteur et représente un moteur important de l’économie régionale. La Bretagne bénéficie d’une grande capacité d’innovation et d’un dynamique réseau d’enseignement et de recherche.

Plan du site